• Madame S.

ūüõęFrom Paris to Madisonūüõ¨

Mis à jour : 18 sept. 2020

Bonjour tout le monde ! Maintenant que l'on est installés à Madison, je peux vous raconter les péripéties de notre voyage, car figurez-vous que tout ne s'est pas passé comme prévu... Bonne lecture :)

Avec la crise du Covid-19 et toutes les incertitudes qui l‚Äôaccompagnent, nous √©tions conscients que m√™me si nos visas √©taient approuv√©s, on ne pourrait peut- √™tre pas imm√©diatement traverser les fronti√®res am√©ricaines. Dans l'attente de notre entretien √† l'ambassade, on avait m√™me discut√© d'√©ventuels plans B dans le cas o√Ļ notre expatriation tomberait √† l'eau.



L'ENTRETIEN QUI A TOUT D√ČBLOQU√Č


Le 20 ao√Ľt 2020 a √©t√© un tournant majeur dans notre aventure avec notre entretien √† l'ambassade am√©ricaine. On peut vous avouer que nous n'avons pas tr√®s bien dormi la veille, tellement nous √©tions stress√©s.


Notre rendez-vous était à 9h30 mais on m'avait conseillé de venir à l'ouverture de l'ambassade, peu importe l'heure de la convocation car il y a beaucoup de monde et que le principe du "premier arrivé, premier servi" y est appliqué. Nous sommes arrivés vers 8h, juste le temps de prendre de jolies photos du coin et de se rapprocher doucement de l'ambassade des Etats-Unis.



Nous avons pass√© la s√©curit√© sans trop de probl√®mes en pr√©sentant notre passeport, notre DS-2019 et l'attestation de quittance des frais. Nous n'avions pris que le strict minimum car tous nos effets personnels devaient √™tre laiss√© en consigne avant de rentrer dans le b√Ętiment.


Une fois à l’intérieur, il y a une file d'attente unique avec plusieurs guichets.

Pour commencer, une dame nous attendait au premier guichet. Elle a vérifié nos passeports, nos DS-2019, nos photos d'identités et elle nous a demandé combien de temps on comptait rester aux Etats-Unis.


La deuxième étape était le guichet de l'approbation des visas et c'était un peu plus stressant. On s'est approchés et il s'est avéré que la personne était extrêmement gentille. Elle nous a posé les questions obligatoires, vérifié les papiers et félicité pour notre récent mariage. Non seulement nos visas ont été acceptés mais en plus, la personne nous a accordé une exception pour intérêt national afin d'entrer aux Etats-Unis malgré les restrictions imposées aux Européens. Merci Monsieur !!!


On a réussi à se contenir jusqu'à sortir de l'ambassade. Une fois arrivé sur le trottoir d'en face, c'était l’explosion de joie. "On part aux Etats-Unis dans 11 jours"



UN D√ČM√ČNAGEMENT EXPRESS


C'est rigolo parce qu'en juillet, nous avions pr√©vu de rendre l'appartement fin ao√Ľt donc on avait donn√© notre pr√©avis... Mais on a eu peur de ne pas pouvoir partir et de se retrouver sans logement, √† devoir vagabonder √† droite √† gauche alors on a appel√© notre propri√©taire, on lui a expliqu√© la situation et on lui a demand√© si on pouvait garder l'appartement un mois de plus "au cas o√Ļ". Finalement, nous l'avons recontact√© pour lui annoncer que l'on partait fin ao√Ľt, comme "pr√©vu".


Après cela, tout est allés extrêmement vite et nous savions que les onze jours à venir allaient être intense !! On vivait déjà un peu dans les cartons depuis quelques mois mais on ne s'imaginait pas qu'il en restait encore autant à faire. On a réussi à vendre la totalité de nos gros meubles comme le canapé, la table, le meuble de télé... à nos parents (Merci ♥) Ils ont procédé à un premier ramassage de cartons vendredi et nous avons fait un déménagement complet de l'appartement dimanche.


La semaine qui a suivi nous a permis de passer un dernier moment en France avec nos amis et nos familles. Nous espérons que nos proches viendront nous faire un petit coucou à Madison quand les frontières auront réouvert.


A peine le temps de dire ouf que c'√©tait d√©j√† le dimanche 30 ao√Ľt 2020. On en a profit√© pour faire un dernier d√ģner √† la fran√ßaise avec nos parents avant d'aller prendre des forces pour le voyage √† venir. Une longue journ√©e nous attendait le lendemain !



UN VOL RETARD√Č DE 24H !



ūüĒĀ From Paris to Paris


Le voyage avait pourtant bien commencé : Nous nous sommes réveillés à 7h pour un départ à 8h et nous sommes arrivés à Roissy un peu avant 9h. Le check in et la sécurité se sont agréablement bien passés et nous avons patienté chez Starbuck en attendant l'embarquement.



A l'embarquement, on s’est aperçu qu'il y avait seulement une trentaine de passagers pour un avion de 400 places. L'avion était confortable et nous avons pu prendre nos aises. Puis... On nous annonce qu'une pièce de l'avion est défaillante et qu'il faut la remplacer. On est restés à bord pendant les réparations, ce qui nous a permis de regarder un film.


L'avion décolle enfin avec 2h30 de retard. Au bout de 30 minutes de vol, le commandant de bord nous annonce que la pièce qu'ils ont changée avant de partir s'est déconnectée et qu'il faut faire demi-tour. Rien de bien grave mais on ne pouvait pas traverser l'Atlantique sans. Nous revoilà à l'aéroport CDG pour un atterrissage d'urgence, escortés par une multitude de camions de pompier.



ūüŹ® Une folle soir√©e en perspective


Au sol, le commandant nous a informé qu'Air France cherchait des solutions pour la suite de notre voyage. Aucun vol n'étant disponible pour Chicago, nous avons débarqué en France et nous nous sommes dirigés vers le guichet qui s'occupe des transferts. On nous y a proposé un autre vol pour Chicago avec une escale à Amsterdam et un départ à 7h10 le lendemain.


Une nuit √† l‚Äôh√ītel Ibis nous a √©t√© offert par la compagnie, en plus du repas du soir, du petit d√©jeuner et d'un bon de 15‚ā¨ √† d√©penser dans l'a√©roport. On pourrait croire que c'est chouette mais en r√©alit√©, le repas du soir n'√©tait pas ouf, on est partis trop t√īt pour pouvoir profiter du petit d√©jeuner de l‚Äôh√ītel et les restaurants acceptant le bon n'ouvraient qu'√† 7h du matin (et nous embarquions √† 6h40)


En dehors de ça, la chambre était spacieuse et le lit confortable.





UN JOUR PLUS TARD, ON PREND LES MÊMES ET ON RECOMMENCE (OU PRESQUE)



ūüé® Une escale √† Amsterdam


Le lendemain matin, nous revoilà à l’aéroport CDG. Comme la veille, nous passons la sécurité sans trop de problèmes et nous patientons jusqu'à l'embarquement pour Amsterdam.


Nous avons embarqué dans un tout petit avion pour un vol de moins de deux heures. Visiblement, le personnel chargé du transfert avait placé par défaut tout le monde au même endroit alors qu'il restait énormément de place dans l'avion... Heureusement pour nous, on s'en est rendu compte avant l'embarquement et nous avons pu échanger nos places pour un coin plus isolé.


L'a√©roport d'Amsterdam est juste g√©nial !! Je trouve que c'est un mus√©e d'art √† lui tout seul. Il y a des d√©corations sur les murs, des √©normes peluches et les restaurants me font penser √† l'univers Disney. (Je fais r√©f√©rence √† "Chez R√©mi", o√Ļ tous les d√©cors sont disproportionn√©s et o√Ļ l'on semble √™tre tous petits)



De plus, la zone d'embarquement donne accès à de nombreuses commodités (restaurants, boutiques...) ce qui est parfait pour patienter cinq heures pour une escale.



ūüĎģ‚Äć Un double checking s√©curit√© √† l'embarquement et au d√©barquement


C'est la partie beaucoup plus stressante du voyage... √áa n'a pas arr√™t√© du voyage : contr√īle des papiers par ci et par l√†, mini interrogatoire...


C'était vraiment épuisant ! Mais au bout du compte, on s'en est sortis. Nous avons récupéré nos valises et sommes sortis de l'aéroport. Ça y est, nous sommes arrivés aux USA !



ENFIN AUX ETATS-UNIS



ūüŹ© Premi√®re nuit d‚Äôexpatri√©s au Hilton h√ītel


A peine remis de nos √©motions, nous nous sommes dirig√©s vers l'h√ītel de l'a√©roport pour notre premi√®re nuit aux Etats-Unis en tant qu‚Äôexpatri√©s.


Je crois que la chambre faisait la taille de notre ancien appartement et le lit était deux fois plus grand que notre ancien lit. C'était parfait pour souffler un peu et se reposer de ce voyage de plus de 40h.


Nous avons d√ģn√© au restaurant de l‚Äôh√ītel, un bon burger am√©ricain ! Nous n'avons pas fait long feu cette nuit l√†, tellement nous √©tions fatigu√©s, en d√©calage horaire, et aussi parce que nous devions nous lever t√īt le lendemain matin pour louer une voiture afin de nous rendre √† Madison.




ūüöó Une derni√®re surprise pour la route ;)


Nous avions loué une voiture via Booking à l'aéroport de Chicago pour nous rendre jusqu'à Madison. Arrivé sur place, juste avant de nous remettre les clés, le service de location nous a annoncé que ma carte mastercard n'allait pas fonctionner pour la réservation. J'avais pourtant pris une Gold pour ne pas être embêtée à l'étranger... De plus, il fallait que la carte associée au compte ait le même nom que le conducteur. On ne pouvait donc pas utiliser la carte d'Anton. On a essayé tous les loueurs de voitures sur place et ils nous ont tous dit la même chose.


Pas de panique, il nous fallait juste trouver un plan B. Nous n'avions ni la force ni le courage de nous entasser dans un bus avec nos 4 valises pour nous rendre jusqu'à chez nous. Nous avons choisi la facilité : Allo Uber ? Et nous voilà partie pour Madison.





√áa y est, nous sommes bien arriv√©s √† destination. Il fait assez beau et nous avons pu d‚Äôores et d√©j√† r√©cup√©rer les cl√©s de notre appartement qui est totalement vide pour le moment. La voiture de location √©tait cens√©e nous faciliter la t√Ęche de l'emm√©nagement pour transporter au moins un matelas, une table ou un canap√©. Je vous raconterai notre installation dans un prochain article.







Posts récents

Voir tout
Logo